Archive for June, 2007

RCTV, une pétition “contre la liberté d’expression”

Tuesday, June 26th, 2007

Rejoignez Harold Pinter et ses potes en signant cette pétition…

Paris, le 16 juin 2007

Depuis plusieurs semaines, la décision qu’a prise le gouvernement du Venezuela de ne pas renouveler la licence d’émission qui venait à échéance le 27 mai d’une chaîne privée de télévision, Radio Caracas Television (RCTV), soulève dans la grande presse française un tollé général. Ladite chaîne n’a cessé d’appeler au renversement d’un gouvernement démocratiquement constitué et a activement secondé le coup d’État militaire soutenu par le gouvernement des États-Unis tenté contre Hugo Chavez en avril 2002. Cette tentative eût pu valoir à cet organe interdiction immédiate sans que la démocratie fût menacée, bien au contraire. Le non-renouvellement récent de son privilège d’émission ne l’empêchera d’ailleurs pas de poursuivre ses activités.
Nos grands media sont contrôlés par les maîtres de l’aéronautique, du bâtiment et par les successeurs du Comité des Forges. Ils jugent intolérable, ici et ailleurs, que le monopole de l’argent sur l’ensemble de moyens de communication soit ébréché, fût-ce à peine : au Venezuela, le secteur privé, violemment hostile au gouvernement de « ceux d’en bas », continue à contrôler la quasi totalité des moyens d’information.
Au Royaume-Uni et aux États-Unis, des intellectuels et acteurs du mouvement social (www.medialens.org/bookshop/guardians_of_power.php, texte du 13 juin 2007) se sont prononcés en faveur des droits du gouvernement du Venezuela confronté, sur ce dossier comme sur bien d’autres (à commencer par la maîtrise de ses sources d’énergie), à une très puissante coalition nationale et internationale. Il n’y a pas de honte à soutenir ceux qui veulent affecter une partie des gains de la production pétrolière aux besoins pressants de la population. C’est plus utile et efficace que de verser des pleurs sur le sort des victimes des putschs militaires liquidées d’emblée ou entassées dans les stades avant tortures et assassinats comme au Chili en 1973 – exemple de « guerre civile étrangère » dont on n’ignore plus rien, concernant la contribution étrangère, depuis un certain temps. Il conviendrait donc en France d’agir de même, et de résister aux sirènes d’un prétendu « soutien à la liberté d’expression », formule masquant en l’occurrence l’interdiction de tout droit d’expression à ceux qui ne possèdent pas les grands media.
Voilà pourquoi nous nous rallions à la lettre pleine de bon sens que plusieurs députés, syndicalistes, universitaires et personnalités du monde culturel britannique, tel Harold Pinter, ont publiée dans le journal The Guardian du 26 mai 2007.

« Comme nos homologues britanniques, dont nous citons le texte, « nous croyons en la légitimité de la décision du gouvernement vénézuélien de ne pas renouveler la licence d’émission de RCTV qui expirait le 27 mai étant donné que la RCTV a usurpé son accès aux ondes publiques pour appeler à maintes reprises au renversement du Président Hugo Chavez, un gouvernement démocratiquement élu.
La RCTV a fourni une aide pratique essentielle au renversement du gouvernement élu du Venezuela en avril 2002, au cours duquel au moins 13 personnes ont trouvé la mort. Pendant les 47 heures au cours desquelles les conspirateurs ont été au pouvoir, ils ont violé en grande partie la Constitution démocratique du Venezuela – notamment en dissolvant l’Assemblée Nationale, la Cour Suprême et d’autres institutions de l’État. La RCTV a incité le public à manifester et à renverser le gouvernement et a été complice du coup d’État en déformant délibérément la réalité de ce qui se passait et par la suite en faisant un black out des medias. Son directeur de production André Izarra, qui s’est opposé au putsch, a immédiatement donné sa démission pour ne pas devenir complice de ce coup d’État.
Il ne s’agit pas là d’un cas de censure. Au Venezuela, plus de 90% des media sont contrôlés par le secteur privé et s’opposent de manière virulente au gouvernement de Chavez. La RCTV, loin d’être réduite au silence, est libre de continuer à émettre par satellite et par le câble. Au Venezuela comme en Grande Bretagne [en France et ailleurs], les stations de télévision doivent adhérer aux lois et règles qui régissent la diffusion. Imaginez les conséquences si la BBC et ITV [et toutes les chaînes de France] avaient été partie prenante d’un coup d’État contre le gouvernement. Le Venezuela mérite la même considération.” »

Premiers signataires
Annie Lacroix-Riz, historienne, université Paris 7-Denis Diderot
Florence Gauthier, historienne, université Paris 7-Denis Diderot
Georges Gastaud, professeur de philosophie
Maurice Cukierman, professeur d’histoire et géographie
Gilda Landini-Guibert, professeur d’Histoire
Suzy Oberlin, ancienne présidente de l’association des Pilotes Françaises, fille de deporté-résistant et de professeure d’histoire révoquée par les nazis
Michel Collon, écrivain
Bernard Guerrien, maître de conférences, université Paris 1
Daniel Maisonnave, secrétaire des Amis de Karl Marx, Boucau
André Faroppa

Signatures à adresser à : annie.lacroix-riz@wanadoo.fr

Si vous la signez ici, je relaierai d’ici une semaine ce qui m’aura été envoyé…
Moi c’est fait

Je l’ai pas lu…

Sunday, June 24th, 2007

Je n’ai fait que le parcourir, mais ça a l’air intéressant comme discussion pour alimenter nos points de vue:

http://eigenblogeerst.blogspot.com/2007/05/sans-papiers-et-migrations-ne-faites.html

Donc, avec toutes les réserves d’usage: c’est super long et je n’ai fait que vite voir si ça valait la peine… Et, oui, c’est pas du remplissage de haine contre du remplissage de compassion chrétienne…

Un carrefour peut changer la vie…

Friday, June 22nd, 2007

Vous avez sans doute appris que Carrefour-Belgique va fermer 16 de ses centres de distributions GB (on dit supermarchés, ignare) et remercier quelque 900 personnes au sein de son équipe technique.
Naturellement, en toute transparence, en toute équité, Carrefour-Belgique tenait à communiquer les raisons de cette action…
Vous trouverez l’article ici.

GB est une enseigne active dans un environnement dynamique, évoluant dans des marchés matures dans lesquels les consommateurs sont plus volatiles. Aujourd’hui, l’entreprise doit affronter des concurrents de plus en plus nombreux et de plus en plus agressifs.

Vous noterez donc tout d’abord que ce n’est pas de leur faute, c’est à cause des méchants concurrents…
J’aime beaucoup la phrase “GB est une enseigne, etc.”
Chaque nom est suivi d’un adjectif qui rythme la phrase. “active”, “dynamique”, “mature”, “volatiles”. Il y a un côté léger, presque sympathique, en tout cas sportif… Mais la phrase est vite contre-balancée par un vocabulaire guerrier: “affronter”, “agressifs”. Et c’est tout juste si les concurrents ne sont pas une armée de terroristes. Voilà donc l’explication: nos valeureux piou-pious sont victimes d’une guerre impitoyable menée par les Hard-Discounters et les enseignes de proximité (dont GB Express, remarquez…)

Dans cet environnement de plus en plus compétitif, les supermarchés GB oeuvrent à la rentabilité durable de leurs activités. Le souhait est d’aller de l’avant afin de mieux répondre aux souhaits des clients, des collaborateurs et des actionnaires dans un climat de globalisation, de consolidation, d’incertitude économique et de concurrence aigue.

Ce second paragraphe est terriblement insidieux: le mot durable, très à la mode, est utilisé pour expliquer quelque part le blanc et le noir de la situation. Chacun sait que si l’entrepreneur est bénéfique (haha), c’est parce qu’il fait oeuvre utile pour le consommateur et qu’il crée de l’emploi. Or, pour ce faire, l’entrepreneur doit y trouver son compte, et ce de manière continue. D’où la deuxième phrase du paragraphe, remarquable: l’engagement de l’entreprise est de satisfaire tout le monde: clients, collaborateurs et actionnaires. C’est pour cela que certains des seconds seront privés d’emploi… Saleté de concurrence aigue… Avouez que c’était coton de réaliser ce raisonnement, non?
(“tu es viré pour ton bien, mon cochon”)

Notons que pour ce qui est des actionnaires, ça devrait aller: le cours était aux environs de 43 euros le 25 janvier; il est actuellement à 51 euros, avec une pointe à 58 en avril.

Sinon, au titre “offre d’emploi”, sur le site de Carrefour-Belgium, on trouve la jolie phrase suivante:
“A la recherche d’un emploi varié et passionnant, avec de nombreuses possibilités d’évolution ? Rejoignez-nous!”
Comme évolution, faut avouer qu’on trouve difficilement plus sympa que la mise en vacance…

Ah, et puis je ne résiste pas au plaisir de vous renvoyer à cette page-ci, pétrie de messages savoureux du genre:
“Qui veut peut” ou “Qui n’est pas nomade au fond de son cœur reste cloué aux horizons mesquins”.
Mon préféré, le camarade d’Amsembourg: “Ce n’est pas un hasard si mon parcours est varié. J’ai fait de la gestion, du marketing, de l’audit.” Ce mec a mis la main à la pâte, c’est bien clair…

des vautours à Charleroi

Thursday, June 21st, 2007

Je retranscris le mail d’un copain:

At 22:57 +0200 15/06/07, Popolet wrote:
> http://vanb.typepad.com/versac/2007/06/fantastique.html
>
> En tout cas, je serais socialiste en France, je vote tout de suite
> pour cette députée UMP. Rien que pour emmerder Sarkozy.

Notre politique à nous, au sortir d’élections mollassonnes, est en train d’essayer d’accoucher d’un gouvernement dont un des buts principaux sera de détricoter ce qui nous reste de pays.

Un symptôme qui compte : la Belgique est à ce point moribonde qu’on commence déjà à y voir des vautours… ;-) http://www.protectiondesoiseaux.be/content/view/1240/

Détail intéressant : ils sont passés par Charleroi, mais e s’y sont guère attardés… On y aurait donc ramasser toutes les charognes ;-)

Et comme le titrait certains journaux ce lundi : “Les vols ont repris à Charleroi”…

Sans préciser s’il s’agit des vols aériens à l’Aéroport, en grève ce week-end, de vols dans la caisse par les mandataires communaux ou des vols de sacs à main dans les rues du centre…

Csouye, en examen… Pas chez un juge d’instruction, avec les étudiants ;-)

fin du mail. Les propos tenus par son auteur n’engagent pas la rédaction du hérisson révolutionnaire, mais ils l’ont bien fait rire…

Bienvenue à Ysaline

Tuesday, June 19th, 2007

… la future fiancée de Giuliano?
En tout cas il s’agit du second bébé de mon amie catzecat aka Catherine C.

Félicitations, Ysaline… et Fred et catzecat aussi…
et Louise ta petite soeur qui t’attendait, paraît-il, avec beaucoup d’énergie…

Umour…

Monday, June 18th, 2007

La communauté française a décidément vocation à faire rire…

Ce lundi, sur tv5, j’ai eu l’occasion de voir le journal de 13h sur la retebef…

On y évoquait les essais d’examen “à la bac” au niveau de l’école primaire. Pour obtenir le diplôme de l’enseignement élémentaire (le BEP, je crois), d’ici quelques années, il faudra réussir un examen établi à l’échelon de la Communauté, identique donc pour tous les gosses.
Pour l’instant, seules quelques écoles volontaires ont fait passer le test.
Maiiiiiiiiiis, les écoles ne peuvent pas faire la publicité de leurs résultats, pour éviter de révéler un déséquilibre dans la qualité de l’enseignement prodigué par l’école publique.

En effet, la Communauté française “réfute” l’existence de l’enseignement à deux vitesses.

Et donc, en toute logique, la publicité de la réalité de ces deux vitesses est prohibée…

Suivez le raisonnement: l’enseignement à deux vitesses n’existe pas, donc on ne peut pas en révéler la réalité. Tu saisis?

Transparence, logique et sourires….

Pas de promotion pour Jésus

Friday, June 15th, 2007

Celle-là, rha, je regrette de ne pas avoir eu l’appareil photo au bon moment. Ça vaut la Chevrolet d’Ecolo (cAt, je plaisante).

Ici, les bagnoles, les camions et les motos portent souvent des références à ce qui tient le plus à coeur aux gens. Vous allez me dire: pareil chez nous. Les “I coeur New York” ou “J’adore les chats” sont partout.
Oui, sauf qu’ici, le grand succès, c’est Jésus…
De “Jésus vous aime” à “Jésus est partout”, en passant par “Jésus est partout et vous aime et est la paix du monde et la lumière et je vous dis pas pour le CAC40, c’est lui aussi, même si là il dépasse un peu sa compétence”, il y en a pour tous les goûts.

Sauf que ce matin, j’étais scié…

Sur l’avant d’une voiture (donc faut le voir vite), en haut du pare-brise, un superbe auto-collant: “100% Jesus”

J’ai failli faire un accident tant j’étais explosé de rire…

J’avoue que jusqu’ici c’est la meilleure que j’ai vue, mais je compte bientôt faire un petit reportage photo des plus “belles” églises locales… Ça vaut le détour…

Spécial Wa…

Thursday, June 14th, 2007

Et si c’est un spécial Wa, elle sait pourquoi… :-)
Affectueusement, révolutionnairement, fraternellement…

Pour ce texte (en italien), il s’agit d’un extrait de Io se fossi Dio de Giorgio Gaber.
(le même dont parle Ju ici.)

Io se fossi Dio,
maledirei davvero i giornalisti
e specialmente tutti,
che certamente non son brave persone
e dove cogli, cogli sempre bene.
Compagni giornalisti avete troppa sete
e non sapete approfittare delle libertà che avete,
avete ancora la libertà di pensare
ma quello non lo fate
e in cambio pretendete la libertà di scrivere,
e di fotografare immagini geniali e interessanti,
di presidenti solidali e di mamme piangenti.
E in questa Italia piena di sgomento
come siete coraggiosi, voi che vi buttate
senza tremare un momento:
cannibali, necrofili, deamicisiani e astuti,
e si direbbe proprio compiaciuti.
Voi vi buttate sul disastro umano
col gusto della lacrima in primo piano.
Sì vabbè lo ammetto
la scomparsa dei fogli e della stampa
sarebbe forse una follia,
ma io se fossi Dio,
di fronte a tanta deficienza
non avrei certo la superstizione della democrazia!

trois pas en arrière…

Tuesday, June 12th, 2007

Notre petite Belgique serait-elle mûre pour un “Sarkozy président”?

en tout cas, vu la coalition qui se dessine, elle est sans doute prête pour une bonne ch’tite tva sociale:

Le mécanisme dit de TVA sociale consiste à basculer une partie du financement de la Sécurité sociale des entreprises vers les ménages, via une baisse des cotisations patronales et une hausse simultanée de la taxe sur la valeur ajoutée.

Et hop! L’idée étant que les patrons paieront moins de cotisations sociales, donc, et que la tva va augmenter. Le coût de la vie en sera d’autant plus élevé (là ne réside pas tant la nouveauté), donc, les gens pourront acheter moins de trucs (note que ce n’est peut-être pas une mauvaise idée dans l’absolu, mais le problème c’est que ça va surtout toucher les plus démunis d’entre les Français).

L’argument de Napoléon le Petit II (qui ne fait guère que copier sa copine Angela la Teutonne), le coût du travail en sera donc baissé (forcément, on voit mal les patrons augmenter les salaires pour fêter ça -malgré les paroles du Néo-Con en chef de France) et les produits importés seront donc moins tentants…
On rit à l’avance…

Naturellement, celle qui en profitera d’autant moins, c’est la caisse de l’ONSS qui est déjà dans un joli état de l’aut’ côté de la frontière…

Qu’en pensent les camarades Leterme, Reynders et compagnie?

source: Le Monde en ligne, qui en oublierait presque qu’il est de droite (encore que depuis la mort sociale de Jean-Claude Colombani, qui sait?)
http://www.lemonde.fr/web/articleinteractif/0,41-0@2-823448,49-922235@51-922148,0.html

C’est pas bien grave

Tuesday, June 12th, 2007

Elio Di Rupo est en train de rater sa sortie, d’après l’article du Soir catalogué ici.
Selon le lucidissime Luc Delfosse (qui n’est pas près de la rater, sa sortie, lui), Di Rupo est en train de manquer une belle occasion de préparer son retour sur scène en refusant de faire un pas en arrière.

Ah! S’ils pouvaient tous faire pareil!!!