Archive for September, 2007

La concierge est dans l’escalator

Sunday, September 30th, 2007

De nouveau, gros regret de n’avoir pas en permanence un appareil photographique avec moi (petit sondage: qui dit encore ce mot composé en entier?)…
(Je précise tout de suite que c’est pour la première séquence que j’exprime ce regret, point certes pour la seconde, ce qui me vaudrait de me taxer moi-même de voyeur imbécile et minable)

L’autre jour, j’arrive à ma station de métro de prédilection (pas tellement pour une question esthétique, mais surtout parce qu’elle est la plus proche de l’appartement), et je constate que la moitié de l’escalier dans le sens de sa… heu… longueur? profondeur?… est barrée par une espèce de corde à linge genre scellé de flic ou bande velpo noir-jaune (signe des temps: la Flandre gagne du terrain), soutenant quelques petits panneaux: “accès interdit -en manutention” et un, en bas de l’escalier, pourvu du message bateau classique: “En manutention pour mieux vous servir.

Soit…

Je prends donc l’escalator, contrit de devoir monter les vingt marches qui me séparent de l’air moyennement libre (because pollution) de la surface au moyen d’un engin consommant une électricité qui, pour être à 80 pour-cent produite par des moyens hydro-électriques, n’en a pas moins traversé la moitié du pays, et qui sait perdant combien de son potentiel en chemin, etc. etc. (suit un discours écolo militant de base pour l’usage des escaliers traditionnels, même par l’handicapé, le cachochyme et le bébé de 8 mois. Je vous l’épargne, adressez-vous à votre René Dumont favori).

Bref… En chemin vers le sommet, je jette quand même un oeil (plop) sur l’escalier (dont la moitié, pour rappel, est toujours accessible -mon discours sus-mentionné est donc une vaste supercherie) pour en distinguer les éléments inopérants, en panne ou défectueux…

Que dalle,
Peau de balle,
Quéquette branlette,
Tu parles,
Va te rhabiller,
Polop
Rien de rien…

Cet escalier était en parfait état d’utilisation à moins qu’il ne cachât un moteur en révision dont l’utilité ne m’apparaît pas clairement dans la seconde…

L’idée me vint qu’il fallait sans doute justifier un emploi fictif (l’ouvrier réparant était sans doute parti manger son 14h30), mais le niveau social de l’emploi me parut légèrement en retrait par rapport à ceux que briguent généralement les amis des édiles et autres hauts-fonctionnaires…

Alors quoi?

Je ne le saurai sans doute jamais.
D’autant que le lendemain, reprenant ledit escalier, je constatais sans grande surprise qu’il avait été remis à la disposition pleine et entière du public… Un malaise passager (pour un lieu de transit, l’expression est gratinée), sans doute…
Et donc, il était à nouveau en accès libre, et ce pour mieux nous servir

Ce midi, rentrant de ma leçon sabbatique (on doit bien dire ça, non, pour un samedi?), j’eus l’occasion de me dire qu’on aurait mieux fait de le conserver en totalité interdit d’accès: un pauvre bougre, méritant visiblement cet adjectif au propre comme au figuré, s’était lamentablement ramassé en bas de l’habitat naturel du concierge parisien colloqué station Saúde, sortie Jabaquara…

Deux flics, un infirmier et un employé du métro s’affairaient pour l’installer sur une belle planche de trois mètres de long, mais le bougre devait se foutre de la qualité des précautions prises: il avait descendu son dernier escalier…

Quant à moi, j’ai emprunté l’escalator -mis en panne pour permettre le passage dans les deux sens- en me disant que la réparation de son frangin non mécanisé n’avait probablement pas été des plus parfaites…

Mais où va le monde, ma bonne dame?

Max Havelaar la peine, tu crois?

Monday, September 24th, 2007

Quel est le point commun entre McDonald’s, Starbucks, Accor, Nestlé, Dagris, Leclerc, Lidl et bien d’autres?

Oui, bon, à part le fait que ce sont des multinationales exploitant sans vergogne leurs employés à des conditions sociales patati et aux marges bénéficiaires patata…

Mais justement…

S’allie-t-on au diable pour le vaincre?

Max Havelaar a dit oui… Max havelaar, la banane et le café équitables dans vingt pays dits du Nord… (Donc, vous l’avez compris, le point commun c’est Max Havelaar qui a des contrats de collaboration avec les sociétés mentionnées ci-dessus)

Max havelaar qui fait maintenant dans le textile -d’où l’alliance avec Dagris qui a sélectionné 3.280 de ses producteurs pour se lancer dans le coton équitable….. Ah, c’est beau comme de l’antique… Surtout quand on sait que Dagris chapeaute 240.000 producteurs… Dans le genre goutte d’eau…

Et je vous épargne encore d’autres gentillesses du même genre -sauf une: Max Havelaar reconnaît elle-même qu’elle paie ses producteurs de café au Mexique 2,18 euros par jour… C’est-à-dire à un prix inférieur que le salaire minimum légal du pays de l’ex-président à la bouteille de coke… (3,28 euros, ce qui n’est dájà pas reluisant)…

Ces critiques, et bien d’autres, je les ai trouvées (et en partie vérifiées) dans le Monde Diplomatique, version brésilienne, de ce mois de septembre, dans un article signé Christian Jacquiau, qui a pondu un bouquin sur la question: Les coulisses du commerce équitable. Mensonges et vérités sur un petit business qui monte, le tout aux éditions Mille et une Nuits, tout frais de l’an dernier.
Je l’ai pas trouvé ici. Il y aura bien une bonne âme pour se le procurer et le confier à Stéphane ou à ma soeur avant qu’ils ne viennent me voir?
(ça fait un peu “Et voici quelques messages personnels” de Radio-Londres… ‘tendez, j’vous fait les Pah-pah-pah-pah)

Ah ben oui, comme disait l’autre affreux, là, dans commerce équitable, il y a commerce… ah ben oui… ah ben… ah ça oui, madame…

Vous n’avez pas assez peur!!!

Tuesday, September 11th, 2007

Il paraît que c’est la crise. Ouais, et ben pas pour tout le monde.
L’écho, le journal financier francophone belge, fait un petit recensement des résultats économiques de la première partie de cette année pour les entreprises dont ils ont pêché les résultats:

http://www.lecho.be/cours/resultats_dentreprises/

positif: CNP, Real Software, Fluxys, Cumerio, Umicore, Leasinvest, Thrombogenics, RTL Group, D’Ieteren, WDP, Recticel, Picanol, Miko, Omega Pharma, Ascensio, Hamon, Inbev, Suez, Metris, U7I Learning, Dexia, Texaf, Sioen, Jensen Group, CFE, Spadel, Befimmo, Tessenderlo, Auximines, CMB, Econocom, Elia, Van de Velde, Sipef, Campine, Deficom, Fountain, Bois Sauvage, KBC Ancora, Atenor, Sofina, IBA (qui parvient encore à se plaindre), Home Invest, Lotus, Resilux, Punch Graphix. (46)

neutre: Kinepolis, Belgacom, Roularta, Serviceflats Invest, Ter Beke, Spector, Punch Telematix. (7)

négatif: distrigaz (il a pas fait assez froid), Keyware (mais c’est dans le plan de carrière), Brantano, Tigenix (pareil, c’est ce qu’on pensait bien), Catala, Punch International (prévu). (6)

Avec des titres amusants:

Sipef: le résultat dopé par l’huile de palme

pas de contrôle anti-dopage?

Resilux profite de la croissance du marché des emballages

Emballez, emballez, il en restera toujours quelque chose…
Ça me rappelle “Le distrait” où Pierre Richard organisait une campagne de publicité pour une entreprise qui fabriquait des étuis pour emballages et des emballages pour étuis… Pierre Richard, visionnaire…

Befimmo: la valeur intrinsèque par action s’élevait à 70,45 euros à la fin juin

Ça étreint sec…

Dexia: bénéfice net 2T en forte hausse, dopé par éléments exceptionnels

Voir plus haut…

Suez: bénéfice net en baisse mais opérationnels “historiques”

L’histoire a bon dos

Picanol a amélioré son bénéfice net de 49% au premier semestre

Á part ça tout va mal…

Le résultat net 2006/2007 de Leasinvest s’envole de 77%

il faut avoir le bras long pour en profiter…

Distrigaz plombé par le réchauffement du climat (premier semestre)

C’est pas les écologistes qui s’en plaindront…

les chênes sont grands

Monday, September 10th, 2007

Petit proverbe dont la première moitié est due à un ami qui se reconnaîtra et que j’ai complété avec l’humour qui me caractérise et la dérision qui me… heu… caractérise aussi, allez…

Les femmes sont des chaînes
-et les hommes sont des glands

Cita-Sion

Sunday, September 2nd, 2007

Histoire de faire des titres à la mode du canard Enchaîné. (à propos, ju, je ne t’oublie pas, je dois scanner ces mots croisés)

Bon… Et pourquoi s’il vous plaît? Parce que je découvre une fonction de WordPress qui repère les sites qui me citent… Il y en a un qui fait mon éloge: celui-ci.

Les autres me citent en relation avec le négationnisme sous prétexte que je fais de la pub à une pétition défendant Chávez sur le cas RCTV (ce qui est exact, je le défends… mais le lien avec le négationnisme est plutôt obscure).
C’était ici:

http://banquisetropicale.blog.20minutes.fr/archive/2007/08/05/l-%C3%A9ducation-nationale-soutient-le-n%C3%A9gationnisme.html

mais le texte a été supprimé.
Vous pouvez en retrouver le texte ici.

Puis, il y a un site qui me cite, mais je n’ai pas trouvé où… Je vous invite à aller voir le type de prose que cet Helvète propose, ici.

Quand on voit ce genre de littérature, on se dit… Qu’est-ce qu’on peut bien se dire… voilà toute la question… :S