Dialogue des Maures

%-Ah mais alors, vous êtes athée?

&-Pardon?

%-Vous êtes athée?!

&-…

%-Vous ne croyez pas en Dieu, n’est-ce pas?

&-Ah, non, pas plus en Dieu qu’en…

%-Oui, bon, vous ne croyez pas en Dieu, donc vous êtes athée.

&-Je ne sais pas, c’est vous qui voyez.

%-Vous êtes quoi alors?

&-Je suis rationaliste.

%-Comment? Pourquoi rationaliste?

&-Je suis rationaliste, ça veut dire que je base mon discours et ma pensée sur la raison et l’observation.

%-Mais moi aussi.

&-Ah? Alors vous ne croyez pas en Dieu non plus?

%-Mais si!

&-Ah bon? Comment vous faites?

%-Pardon?

&-Comment vous faites pour croire en Dieu en basant votre discours et votre pensée sur la raison?

%-Et bien, mais, comme Pascal ou Descartes, Voltaire, John Locke, aussi: la raison me sert pour tout ce qui est observable et me permet de douter de tout, sauf d’une chose: Dieu.

&-Ah, je vois. Donc Dieu existe?

%-Oui.

&-Pourquoi?

%-Ah ben, Dieu est cause de Lui-même, évidemment. Dieu est cause première et dernière.

&-Dieu existe parce que Dieu existe alors?

%-…

&-Je n’ai pas l’impression que ce soit très rationnel, ça.

%-Attendez-attendez-attendez: on *peut* être rationnel et croire en Dieu, non?

&-Ben, je ne sais pas, je me demande comment vous l’expliquez. Je veux dire, comment vous pouvez l’expliquer *rationnellement*.

%-Tout de suite les grands mots. Mais donc vous êtes athée.

&-Oui, bon, disons-le, je suis athée, puisque je n’ai pas le choix de l’appellation.

%-Comment ça? Ben si, vous pourriez choisir de croire en Dieu ou d’être agnostique.

&-Ah, j’ai le choix, alors?

%-Evidemment, vous êtes libre: Dieu vous donne le choix de croire ou ne pas croire.

&-C’est le libre-arbitre?

%-Voilà, c’est le libre-arbitre. Vous êtes libre de choisir la voie éclairée ou de plonger dans l’obscurité de l’ignorance.

&-Ah, vu comme ça… Mais donc j’ai le choix, alors?

%-Ah oui, vous avez le choix de prendre le bon ou le mauvais chemin. La lumière ou les ténèbres.

&-En connaissance de cause?

%-Ah oui, sinon, ce n’est pas un choix.

&-Ah parfait… C’est mieux comme ça… Mais… J’y pense… Quels sont les abrutis qui choisissent le mauvais chemin en connaissance de cause?

%-Et bien… Les orgueilleux… Les pervertis… Ceux qui sont tentés par le péché d’incroyance… Ceux qui refusent l’amour de Dieu… Ceux qui refusent de craindre Dieu…

&-Attendez, attendez, là, j’ai un problème…

%-Lequel?

&-Et bien, si je choisis en connaissance de cause, cela signifie que je choisis de croire en Dieu ou non en sachant que Dieu existe, non?

%-…

&-Quand vous me dites que j’ai le choix de croire ou de ne pas croire en Dieu en connaissance de cause, ça signifie que j’ai le choix de croire ou non en Dieu en sachant que Dieu existe…? Ou non?

%-…

&-J’imagine mal le contraire. Donc, un athée, selon cette idée, c’est quelqu’un qui sait pertinemment que Dieu existe mais qui choisit de ne pas croire en Dieu?

%-…

&-Je vous sens dubitatif, là. Douteriez-vous de quelque chose?…

%-…

&-Je plaisante… En tout cas, maintenant, vous voyez peut-être pourquoi je n’aime pas beaucoup l’appellation d’athée. Lorsque vous me dites “athée”, vous me définissez par rapport à un concept que vous avez adopté -Dieu- et sur lequel, en un sens, je n’ai pas envie de me prononcer, mais vous voulez que je me prononce. Imaginez qu’un type vienne me dire que le Père Noël est à l’origine de toute chose, il faudrait que je me définisse aussi comme apèrenoël… Ca ne vous paraît pas un peu lourd?

%-…

&-A propos, vous êtes apèrenoël?

(généralement, c’est alors que commencent les imprécations du genre “agressif”, “mécréant”, “enfer”, “pas de dialogue possible”… Parfois, c’est beaucoup plus tôt…)

One Response to “Dialogue des Maures”

  1. Un Homme Says:

    L’hypothese theiste echappe, par nature, au debat rationnel. Pour un croyant, raisonner “Dieu” est absurde et pour nous qui n’avons pas besoin de cette hypothese, il n’y a pas de raison de s’enliser dans ce debat la.

    Par contre, on peut fort bien raisonner sur les pretendues manifestations de cette hypothese dans l’univers physique (les “miracles” et compagnie) et montrer leur inanite… Ce qui devrait, logiquement, deforcer l’hypothese initiale, sauf qu’on n’est justement plus du cote de la logique et de la raison dans ce domaine. ;)

Leave a Reply

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*